La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

 

Petite Fantaisie Sur L'Amour

En Vingt -quatre Variations




Tu as l'immensité du silence tranquile

Broyant le chaos tourbillonnant

Des hommes


Tu es mon champ de rosée

Dans ma nuit de mai

Éclaboussée d'étoiles


Tu as la douceur des brumes légères

S'effilochant lentement

Dans le jour naissant


Tu es l'Orient et l'Occident

Posée sur le méridien de mon Âme


Tu es ma pleine Lune bienveillante

Qui apaise l'ouragan hurlant

Dans ma tête


Tu es le chant mélancolique

Du rossignol à la tombée du jour


Tu es l'automne et le printemps

Fusionnés devant mon regard ébloui


Tu es mon phare géant

Foudroyant tous mes démons de mon néant


Tu es mon Étoile du Nord

Qui embrase mon espérance désenchantée


Tu as le vol fragile du papillon

Qui se pose délicatement

Sur mon épaule


Tu as l'éclat des diamants

Rutilant sur ma plaine

Dans la tiédeur de l'aurore


Tu es l'Archange de Beauté

Qui déroba le feu sacré des étoiles


Tu es ma pagode illuminée

Dans la nuit de mes champs

De trèfles à quatre feuilles


Tu es le vent de la tempête

Pulvérisant mon ennui si profond


Tu es mon aurore boréale

Déployant tes parures chatoyantes

Dans ma nuit polaire


Tu es l'impétueux torrent

Dévalant dans ma plaine endormie

Sous la chaude torpeur de juillet


Tu es mon sentier cristallisé

De soleil et d'enchantement


Tu es la flamme

Consumant le fond de mon imaginaire


Tu as l'impassibilité des fleuves

Qui savent toujours

Trouver la mer


Ton corps est un jardin de rêves

Diffusant de mystérieux envoûtements

Aux parfums sombres et obsédants


Tu as le regard profond

Et ensorcelant

Des troublantes nuits de velours


Tu es ma dernière source vive

Dans les dérisoires

Soubresauts de ma vie


Tu es mon ultime illusion

Rayonnant dans le crépuscule

De mes pensées


Tu es ma fabuleuse constellation chimérique

Étincelante de lumière

Aux confins de mon horizon

De mirages décadents